Homologation

Comprendre l’homologation canadienne des poêles à bois

La décision d’acheter un poêle au Canada nécessite la compréhension des lois et règlements canadiens concernant les poêles au bois en général et les cuisinières au bois en particulier. Il y a 3 choses à considérer : la sécurité générale, votre assurance habitation, et le code du bâtiment de votre région. Veuillez lire notre guide ci-dessous pour une explication exhaustive de ces facteurs. Comme la plupart des poêles en service au Canada de nos jours, nos poêles La Nordica ne sont pas homologués UL ou CSA.

1) Certification EPA

C’est une certification américaine des poêles au bois qui réglemente les niveaux d’émission de fumée, pas la sécurité, et qui a) ne s’applique pas dans la plus grande partie du Canada, b) ne s’applique pas aux cuisinières au bois, même aux États-Unis. C’est vrai même en Colombie-Britannique et au Québec, qui requièrent une certification EPA pour les poêles au bois ordinaires - mêmes ces provinces exemptent les poêles au bois qui sont utilisés pour la cuisson

La preuve qu’une cuisinière au bois est exemptée de la Loi sur la qualité de l’air de la Colombie-Britannique (voir la section « Definitions ») : BC Clean Air Act (en anglais).

La même preuve pour le Québec, la Loi sur la qualité de l’environnement (voir le dernier paragraphe) LQE

En résumé : si vous vous procurez une cuisinière La Nordica ou son semblable, vous pouvez ignorer l’EPA sans risque. Et oui, la cuisinière fournira amplement de chaleur à votre maison!

2) Homologation de sécurité (UL, CSA, Intertek, etc.)

Il y a 2 types d’appareils à combustion au bois : ceux homologués et ceux non homologués, et les deux sont absolument légaux au Canada. Un exemple classique d’un poêle non homologué est tout vieux poêle. Veuillez vérifier le code du bâtiment de votre région et les règlements municipaux pour savoir s’ils contiennent des restrictions concernant les poêles non homologués. « Non homologué » veut dire que le poêle n’a jamais été testé selon les standards de sécurité canadiens par l’un des laboratoires de test reconnus. Cela ne rend pas le poêle illégal, mais des règles d’installation plus strictes sont appliquées aux poêles non homologués ; dans la pratique, ça signifie des distances de dégagement plus grandes entre le poêle et les matériaux combustibles (cloisons sèches, montants en bois, etc.). Vous pouvez grandement réduire ces distances en utilisant des protections thermiques pour couvrir vos murs. Souvenez-vous que ces distances de dégagement s’appliquent seulement aux combustibles ; si le mur n’est pas considéré comme combustible par le code du bâtiment, et qu’il n’y a pas d’autres combustibles à l’intérieur de la distance spécifiée par le code, vous pouvez appuyer votre poêle directement au mur!

Tout ce que vous devez savoir à propos de l’installation d’un poêle non homologué au Canada : ici (en anglais)

Cependant, il est préférable de vérifier d’abord auprès de votre compagnie d’assurance habitation. Les compagnies d’assurances sont des entreprises privées et ont leurs propres exigences ; certaines pourraient refuser d’assurer une maison qui contient un appareil non homologué, d’autres pourraient demander que l’installation soit faite par un professionnel certifié.

3) Installation.

Si votre compagnie d’assurance et le code du bâtiment ne s’y opposent pas, vous pouvez faire l’installation vous-même. S’ils demandent un installateur certifié, ils veulent probablement dire un installateur certifié WETT, que vous pouvez trouver ici WETT (en anglais)

Souvenez-vous que même un poêle non homologué (comme nos La Nordica et Lacunza) peut quand même être installé par un installateur certifié WETT.